Ce soir je vous présente ma version d'une petite mésange proposée par Laurence Lieblich.

 

Toute l'année je les regarde aller et venir vers la petite mangeoire qui est à leur disposition sur mon balcon mais cela ne me suffisait pas ; j'en ai fixé une sur le tissu pour en profiter pleinement.

Elles sont tellement vives et leurs visites souvent furtives que je restais toujours sur ma faim.

 

Mésange terminée

 

 

Après la patience qu'il m'a fallu pour faire la mousse,  je devais faire les points de noeuds avec deux fils et je n'ai utilisé qu'un seul. J'avais lu les conseils de broderie un peu en diagonale sans doute, je vais reprendre l'ourlet à peine commencé d'une nappe brodée au point d'ombre il y a déjà..... longtemps ! Là aussi il faudra faire preuve de patience mais c'est tellement gratifiant lorsque l'ouvrage est terminé que cela vaut la peine.

 

Bonne soirée à vous tous !