Dès que la petite chaise a été jugée présentable, j’ai pensé broder un tissu pour confectionner l’assise.

Dès le départ, cette broderie serait exécutée au point de Beauvais, mais…..

Quasiment deux années sans broder un seul point avec cette technique…..

Trois opérations aux yeux, les deux dernières pour remédier à la cataracte.

Tout s’est bien passé, pas de problème. C’est quasiment miraculeux du jour au lendemain !

J’ai repris très vite les travaux d’aiguille sans aucun problème. J’avais une vision nette à 40 cm de mes yeux sans aucune correction.

Seulement pour le point de Beauvais j’ai rencontré des difficultés. Si je posais le motif à broder sur un tambour de table, c’était trop près de mes yeux.

Si je travaillais sur le métier posé sur les tréteaux, c’était trop loin. ….

J’ai eu des moments.... allez, j’ose le dire, de désespoir. J’ai laissé tomber un temps.

Puis j’ai essayé tous les sièges de la maison pour trouver celui qui m’aurait donné la meilleure attitude. Rien n’allait. Un ami m’a proposé un tabouret que l’on peut monter et descendre à volonté, mais c’est encombrant et on ne peut pas repousser les murs à l’infini.

Mes yeux se sont posé sur un tabouret de salle de bain qui avait échappé aux essais et c’était ce qu’il me fallait.

Les cristallins d’origine ont une certaine souplesse à mon avis, que n’ont pas les cristallins artificiels que l’on pose en chirurgie. La vision est nette à une distance donnée, un point c’est tout.

Il m’a fallu apprendre à m’adapter à  cette distance en permanence pour rebroder  ce point. C’est fatiguant au début, mais c’est un apprentissage comme un autre.

Mon premier travail est pour ma petite chaise. Je suis très loin de ce que je faisais par le passé, mais je compte bien m’adapter, trop heureuse d’avoir retrouvé mon petit crochet.

 

1 - broderie terminée

 

2 - pour l'habillage de l'assise

 

3 - un p'tit coup d'oeil

 

Ce matin j'ai confié la petite chaise et ma broderie à Florence, une jeune artisane installée près de chez moi.

Pour cette étape là, comme pour les autres, il me faudra faire preuve de patience.

 

A bientôt !